Reprenez le contrôle sur vos cycles de sommeil Comprendre le sommeil

  • Plus d'1/3 des adultes

    dorment moins de 6h par nuit
  • Près d'1 personne sur 2

    souffre d'un trouble du sommeil
  • 1 personne sur 4

    est somnolente pendant la journée

Le sommeil d’un adulte se compose de 4 à 6 cycles successifs. Un cycle dure environ 90 min et correspond à une alternance de phases de sommeil lent et de sommeil paradoxal. Chaque fin de cycle donne lieu à un micro-réveil suivi d’un nouveau cycle de sommeil, ou bien à un réveil complet.

Retrouvez plus d’informations sur les différents cycles du sommeil sur pileje.fr.

Le rôle de la mélatonine dans le rythme veille-sommeil

La mélatonine est essentielle au respect des phases de sommeil lent et profond. Elle assure ainsi une bonne récupération physique et psychologique.

La mélatonine est une hormone sécrétée par le cerveau et notamment par la glande pinéale. Elle permet à notre organisme de se synchroniser sur un rythme de 24 heures. Le rythme de sécrétion de la mélatonine est contrôlé par une horloge interne située au niveau de l’hypothalamus. L’alternance lumière/obscurité constitue le facteur principal du système de régulation de la sécrétion de mélatonine. Cette régulation varie en fonction de notre horloge biologique.

En moyenne, l’organisme sécrète de la mélatonine de 22h à 7h du matin.

Quand manque-t-on de mélatonine ?

L’âge, un rythme de vie décalé ou le stress peuvent entrainer un retard de phase de sommeil. Ces situations sont ainsi susceptibles d’engendrer un manque de mélatonine, à l’origine de troubles du sommeil plus ou moins importants.

1. Problèmes de sommeil et vieillissement

Avec l’âge et la calcification de la glande pinéale, un dérèglement de la sécrétion de mélatonine est observé. La production de mélatonine diminue, augmente le délai d’endormissement et provoque davantage de réveils nocturnes.

  • 8 Français sur 10 de plus de 50 ans se réveillent pendant la nuit.

La sécrétion de mélatonine est maximale entre 22h et 6 heures du matin.

L’organisme produit cette hormone principalement à l’âge de 5 à 10 ans. Puis, cette quantité diminue tout au long de la vie. La chute du taux de mélatonine entraine alors des difficultés d’endormissement.

Le temps d’endormissement s’élève en moyenne à 25 min chez les personnes de plus de 45 ans et augmente à 45 min passé 75 ans.

Des solutions à base de mélatonine à libération prolongée peuvent vous permettre d’agir sur ce phénomène.

2. Problèmes de sommeil et horaires décalés

La modification du rythme de vie, le travail en horaires décalés ou les situations de décalage horaire peuvent entrainer un décalage de phase. Dans ce cas, la production de mélatonine se déclenche en avance ou en retard, ce qui provoque des troubles du sommeil.

Lors d’un retard de phase, la mélatonine est produite trop tardivement par notre organisme. Nous ne ressentons donc pas de fatigue ni l’envie de dormir à l’heure à laquelle nous devrions nous coucher. Il convient d’avancer le pic de sécrétion de mélatonine pour favoriser un endormissement plus tôt dans la soirée.

L’exemple du décalage horaire

L’un des exemples de perturbation des rythmes biologiques est le décalage horaire. Ce syndrome survient lorsque nous franchissons brutalement plus de 3 fuseaux horaires. Notre horloge biologique a besoin de temps pour se synchroniser sur les horaires du pays d’arrivée. Notre rythme circadien est alors désynchronisé, ce qui entraine de la fatigue le jour, …

Des solutions pour faciliter l’endormissement peuvent vous permettre de limiter les conséquences de ce changement de rythme.

3. Problèmes de sommeil et stress

Des situations de stress ou d’anxiété peuvent également être à l’origine de troubles du sommeil. En effet, le cortisol, l’hormone produite en excès dans ces situations, freine la production de mélatonine et provoque un dérèglement de l’architecture du sommeil.

 

Dans chacune de ces situations de déficit en mélatonine, une complémentation peut être indiquée.

Il existe plusieurs troubles du sommeil. La solution apportée doit donc être individualisée.

Un suivi médical personnalisé est important pour détecter les causes, établir un diagnostic précis et proposer les solutions adéquates en fonction de votre profil.

Nous vous recommandons de demander conseil à votre professionnel de santé.

3. Conseils pour bien dormir

Et vous, comment dormez-vous ? Testez votre sommeil.

En continuant, vous acceptez l'utilisation des cookies.
J'accepte
Personnaliser
Panneau de gestion des cookies

En autorisant ces services tiers, vous acceptez le dépôt et la lecture de cookies et l'utilisation de technologies de suivi nécessaires à leur bon fonctionnement.

  • Google Tag Manager

    Google GTM permet d'avoir une analyse complète du trafic sur le site.